Tueries de Toulouse et Montauban: Les nouveaux textes antiterroristes présentés le 11 avril

Reuters

— 

Les mesures de renforcement de la lutte contre le terrorisme annoncées par Nicolas Sarkozy après les tueries de Montauban et Toulouse seront présentées en conseil des ministres le 11 avril, a indiqué ce mercredi la porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse.

Nicolas Sarkozy a réuni mercredi juste après le conseil des ministres les responsables de la police, de la gendarmerie et des services de renseignement en présence des ministres de l'Intérieur et de la Justice et du Premier ministre François Fillon pour faire le point de l'enquête sur les complicités éventuelles du tueur, Mohamed Merah.

«Nous souhaitons qu'elles soient adoptées le plus rapidement possible»

«Vous savez bien aujourd'hui que tous nos services, les services de police, les services de renseignement, la justice, sont totalement mobilisés pour qu'il soit fait toute la lumière à la fois sur la responsabilité de Mohamed Merah mais aussi sur l'ensemble des complicités dont il aurait pu bénéficier», a indiqué Valérie Pécresse à la presse. «Le travail d'enquête et le travail judiciaire de poursuivent, ils sont aujourd'hui suivis au plus haut sommet de l'Etat», a-t-elle ajouté en confirmant la tenue de cette nouvelle réunion à l'Elysée.

Nicolas Sarkozy avait annoncé la semaine passée son intention de punir par la loi toute personne qui consultera «de manière habituelle» des sites Internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence ainsi que toute personne se rendant à l'étranger pour y suivre des «travaux d'endoctrinement à des idéologies conduisant au terrorisme».

«Ces mesures seront présentées lors du conseil des ministres du 11 avril et nous souhaitons bien évidemment qu'elles soient adoptées le plus rapidement possible», a encore dit Valérie Pécresse. Faute de consensus, elles ne pourront être votées avant l'élection présidentielle. Valérie Pécresse a confirmé mercredi la volonté de Nicolas Sarkozy que ces textes soient les premier adoptés s'il est réélu.