Pau: Une jeune femme invente une agression sexuelle pour se faire soigner

B.D.

— 

Une jeune femme de 21 ans s'est fait passer pour une fillette de 11 ans et affirmait avoir été agressée sexuellement par sa mère pour se faire soigner à l'hôpital de Pau, rapporte le journal Sud Ouest.

Dimanche dernier, une jeune fille qui affirme avoir 11 ans et dit avoir été agressée sexuellement par sa mère se présente à l'hôpital de Pau. Les policiers sont prévenus, mais «butent rapidement sur une série d'étrangetés», raconte le quoitiden régional. La victime ne peut être identifiée -elle n'a aucun papier sur elle et «se mure dans le silence»- et ils ne trouvent personne à l'adresse qu'elle leur a donnée.

Elle a raconté toute cette histoire «pour faire soigner un vilain abcès»

Ce sont les examens radiologiques effectués par les médecins qui vont piéger la jeune fille, et révéler qu'elle a «au moins 16 ans». Mais ce n'est que le lundi soir que la jeune fille, toujours hospitalisée, finit par avouer qu'elle a tout inventé et est en fait âgée de 21 ans. Elle explique alors qu'elle est «sans domicile fixe, n'a pas de couverture maladie et a raconté toute cette histoire pour faire soigner un vilain abcès».

Au vu de ce mensonge, elle a été placée en garde à vue au commissariat de Pau pour «dénonciation imaginaire ayant entraîné une intervention inutile des services de police». Les policiers ont alors découvert, grâce à sa véritable identité, qu'elle avait déjà fait l'objet «dans plusieurs endroits en France de poursuites pour faux témoignages». Elle devra s'expliquer devant un juge le 31 mai.