DSK mis en examen dans l'affaire du Carlton

à Lille, Olivier Aballain

— 

Dominique Strauss-Kahn, à la sortie de son audition, lundi soir à Lille.
Dominique Strauss-Kahn, à la sortie de son audition, lundi soir à Lille. — P. ROSSIGNOL / REUTERS

«Monsieur Straus-Kahn se trouve jeté au bûcher en grande partie en raison de sa notoriété », ont clamé les avocats de l'ancien directeur général du FMI lundi soir. Dominique Strauss-Kahn venait d'être mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée dans l'affaire dite du Carlton de Lille. « Il conteste que les jeunes femmes qui lui ont été présentées étaient des prostituées, ont poursuivi ses défenseurs. Et nul ne peut utiliser la notion de bande organisée pour les faits qui lui sont reprochés. »

L'audition avancée
La journée de lundi avait commencé par un changement de programme pour DSK. Il est arrivé dans la plus grande discrétion, dans l'après-midi à Lille, pour son audition, alors que celle-ci était programmée mercredi. Lors de son audition, il a probablement dû s'expliquer sur la présence, lors de soirées à Washington et Paris, d'un certain nombre de prostituées. De source proche de l'enquête, ce volet de l'affaire a constitué la majeure partie de son audition en février. Mais pour ses défenseurs, « il n'a jamais enfreint la loi, sa mise en examen apparaît comme une menace pour les libertés individuelles ».

New York

Les avocats de DSK ont une autre convocation judiciaire mercredi, à New York, pour le début de la procédure civile l'opposant à Nafissatou Diallo.