Mort de Mohamed Merah: Vos questions, nos réponses

PARTICIPATIF Vous êtes nombreux à nous demander d'éclaircir certaines zones d'ombres de l'affaire du tueur au scooter...

Julien Ménielle

— 

Les forces de l'ordre se regroupent après l'opération menée par le Raid pour arrêter Mohamed Merah se soit terminée. Ce dernier est décédé pendant l'assaut. A Toulouse, le 22 mars 2012.
Les forces de l'ordre se regroupent après l'opération menée par le Raid pour arrêter Mohamed Merah se soit terminée. Ce dernier est décédé pendant l'assaut. A Toulouse, le 22 mars 2012. — FRED SCHEIBER/20 MINUTES

Gasp1 dans ce commentaire: Comment vont les policiers blessés dans cette intervention?

Quatre policiers ont été blessés dans l'intervention. L'un au pied, l'autre au genou, tandis que les deux derniers ont été «choqués». Une source policière a indiqué à 20 Minutes que ceux qui avaient été hospitalisés sont rentrés chez eux. Certains ont une incapacité temporaire au travail, mais tous se sont remis.

GweGG dans ce commentaire: Pourquoi le RAID au lieu du GIGN?

Les deux unités d’interventions sont susceptibles d’être mobilisées pour ce type de mission. Le choix peut se faire en fonction de la compétence territoriale: Le Raid si l’intervention se déroule sur une zone couverte par la Police nationale, le GIGN si c’est la gendarmerie nationale. Mais en réalité, «le choix est un choix politique», a estimé le fondateur du GIGN Christian Prouteau. François Mitterrand préfrait le GIGN, Nicolas Sarkozy (qui aurait noué des liens forts avec le Raid avec l’épisode «Human bomb» à Neuilly), a fait un autre choix.

Gérard via reporter-mobile@20minutes.fr En réalité, sur quels éléments repose la certitude que Mohamed Merah était bien le tueur suspecté?

Les enquêteurs ont un faisceau d’indices qui lient Mohamed Merah -fiché comme islamiste au renseignement- aux meurtres de Toulouse et Montauban. Ils sont remontés jusqu’à lui grâce à l’dresse IP de l’ordinateur de sa mère, utilisée pour consulter l’annonce passée par la première victime, qui avait servi pour l’attirer dans un guet-apens. Sa visite chez un concessionnaire Yamaha toulousain pour faire désactiver le mouchard GPS sur le même type de scooter que celui utilisé par le tueur a également été évoquée par les enquêteurs. Mohamed Merah a lui-même revendiqué, auprès de la rédactrice en chef de France 24 puis des négociateurs, être l’auteur des faits.

Saino dans ce commentaire: Pourquoi Claude Guéant a-t-il autant été présent tout au long de l’opération? Etait-ce vraiment à lui de jouer à la fois le donneur d’ordres et le reporter de guerre?

Le Raid est une unité d’intervention de la police nationale placé (comme le GIGN depuis son rattachement à la place Beauvau en 2009) sous l’autorité du ministère de l’Intérieur. Claude Guéant avait donc la légitimité de communiquer sur l’intervention. Le ministre a en effet été très présent, du fait du caractère exceptionnel de la situation, qui survient en pleine campagne pour la présidentielle. Les procureurs de Paris et de Toulouse se sont par ailleurs exprimés sur l’enquête.

Karim via reporter-mobile@20minutes.fr Pourquoi ne pas avoir attendu que le suspect sorte de son domicile pour l’interpeller?

Les forces de l’ordre n’avaient aucun moyen d’être sûr que l’homme n’avait pas de complices à l’extérieur, a indiqué un ancien du Raid à 20 Minutes. Une crainte à laquelle s’est ajoutée celle des victimes collatérales en cas d’intervention sur la voie publique.

Pascal via reporter-mobile@20minutes.fr Pourquoi n'a t'il pas été intercepté lors de sa sortie dans la nuit du mardi au mercredi pour passer son appel depuis une cabine téléphonique à la journaliste de France24?

Ce point reste flou. Selon des sources policières citées par le JDD, les fonctionnaires de police en planque devant chez Mohamed Merah avaient bien pour instruction de l’interpeller mais ne l’ont pas vu sortir de chez lui. La possibilité qu’il n’ait pas passé cet appel lui-même a été avancée.

Crystel via reporter-mobile@20minutes.fr: On nous dit que l'asphyxie et la neutralisation par gaz était impossible sachant que l'endroit n'était pas confiné à cause des fenêtres explosées, cela dit, pourquoi ne pas y avoir réfléchi avant? Pourquoi ne pas avoir mis ces gaz au lieu de faire sauter les fenêtres? Ou pourquoi ne pas avoir tenté les gaz plus tôt?

La stratégie initialement retenue était d’intercepter Mohamed Merah vivant. L’homme tardant à se rendre comme il l’avait promis, le Raid a choisi la stratégie de l’épuisement, dans le cadre de laquelle ses équipes ont notamment fait sauter les fenêtres, rendant impossible l’usage des gaz. Des gaz que le Raid n’utilise par ailleurs jamais, selon une source anonyme citée sur le blog du spécialiste Jean-Dominique Merchet, pour la bonne raison qu’aucun, utilisé massivement, ne serait garanti non-létal

>> Continuez à nous poser vos questions par ici

Mots-clés :