Tueries de Toulouse: Le visage de Mohamed Merah dévoilé

VIDÉO rance 2 a diffusé mercredi soir des images de l'auteur présumé de sept assassinats à Toulouse et Montauban...

E.O.
— 
Mohammed Merah, l'auteur présumé de sept assasinats à Toulouse et  Montauban, dans une vidéo diffusée sur France 2 le 21 mars 2012.
Mohammed Merah, l'auteur présumé de sept assasinats à Toulouse et Montauban, dans une vidéo diffusée sur France 2 le 21 mars 2012. — FRANCE 2 TV/SIPA

Un jeune homme souriant, s’amusant à faire des dérapages au volant de sa voiture. Voilà les premières images de celui qui est très fortement suspecté d’avoir tué de sang froid trois militaires, trois enfants et un enseignant juifs. France 2 a diffusé mercredi soir cette vidéo, datant d’il y a 18 mois. Mohamed Merah avait alors 21 ans, et n’avait pas encore versé dans un processus «d’autoradicalisation salafiste atypique», selon l’expression employée mercredi par le procureur de Paris François Molins.  

<object classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" id="ooyalaPlayer_s0ft_h03lg8dp" width="480" height="270" codebase="http://fpdownload.macromedia.com/get/flashplayer/current/swflash.cab"><param name="movie" value="http://player.ooyala.com/player.swf?embedCode=Fzb2c4NDqzXQJ1gITYx_08hOF-soARQ_&version=2" /><param name="bgcolor" value="#000000" /><param name="allowScriptAccess" value="always" /><param name="allowFullScreen" value="true" /><param name="flashvars" value="embedType=noscriptObjectTag&embedCode=Fzb2c4NDqzXQJ1gITYx_08hOF-soARQ_&videoPcode=F3a2o6OTf-IY9wyDtu_4xVcd4kRG" /><embed src="http://player.ooyala.com/player.swf?embedCode=Fzb2c4NDqzXQJ1gITYx_08hOF-soARQ_&version=2" bgcolor="#000000" width="480" height="270" name="ooyalaPlayer_s0ft_h03lg8dp" align="middle" play="true" loop="false" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" type="application/x-shockwave-flash" flashvars="&embedCode=Fzb2c4NDqzXQJ1gITYx_08hOF-soARQ_&videoPcode=F3a2o6OTf-IY9wyDtu_4xVcd4kRG" pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"></embed></object>

>> En raison de  nombreuses   contributions ne respectant pas la charte de modération,  nous avons   fermé cet article aux commentaires.

Nous vous invitons à réagir sur un article dédié ici et nous faire part de vos témoignages également via reporter-mobile@20minutes.fr