L'armée colombienne tue 33 rebelles des Farc

Reuters

— 

Une attaque de l'armée contre un camp des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) a causé la mort de 33 guérilleros dans la région pétrolière d'Arauca, non loin du Venezuela, a annoncé ce mercredi le gouvernement.

Il s'agit du bilan le plus lourd infligé à la guérilla depuis un an. Samedi, dans cette même région du nord-est de la Colombie, onze militaires avaient été tués par les Farc. En tout, 51 ans combattants des Farc ont été tués ou capturés ces dernières 24 heures, dont l'un était recherché par les Etats-Unis pour trafic de drogue.

Les autorités colombiennes ont changé de stratégie face à la principale guérilla latino-américaine, jugée affaiblie. L'armée mène désormais un combat frontal contre les structures militaires et économiques des Farc, alors qu'elle privilégiait il y a peu l'assassinat ou l'enlèvement de ses principaux responsables.