Montauban: Obsèques religieuses d'un des militaires assassinés

avec AFP

— 

"C'était intelligent, profond, et bien sûr on est soulagé" : dans la cathédrale de Montauban, le recueillement et le soulagement étaient palpables aux obsèques du caporal Abel Chennouf, après l'encerclement de l'homme soupçonné de l'avoir abattu comme six autres victimes.
"C'était intelligent, profond, et bien sûr on est soulagé" : dans la cathédrale de Montauban, le recueillement et le soulagement étaient palpables aux obsèques du caporal Abel Chennouf, après l'encerclement de l'homme soupçonné de l'avoir abattu comme six autres victimes. — Pascal Pavani afp.com

Les obsèques religieuses du caporal Abel Chennouf, un des deux militaires du 17e RP de Montauban assassinés par le tueur au scooter, ont été célébrées mercredi matin à la cathédrale de la ville, en présence de nombreux militaires, a constaté une journaliste de l'AFP.

La cérémonie a débuté à 10H30, quelques heures après que le principal suspect, identifié par la police, s'est retranché dans un immeuble de l'est toulousain.

Elle s'est déroulée en présence des parents et de la compagne enceinte du caporal, de dizaines de militaires, ainsi que de représentants religieux des communautés juive, protestante et orthodoxe.

Le militaire, de confession catholique, avait été abattu le 15 mars non loin de sa caserne avec un de ses camarades d'armes. Un autre militaire du 17e RGP avait été grièvement blessé pendant l'attaque.

Une cérémonie militaire publique, en présence du président Sarkozy, de cinq autres candidats à l'élection présidentielle, et de plusieurs ministres, doit avoir lieu dans l'après-midi dans l'enceinte caserne du 17e RP en hommage aux trois militaires assassinés par le tueur à scooter.