Affaire du Carlton: Une troisième jeune femme se porte partie civile

JUSTICE «Marion» aurait participé à des séjours coquins à Washington en 2010...

E.O.

— 

Lille, le 6 octobre 2011. L'hôtel de luxe Le Carlton dans le centre ville.
Lille, le 6 octobre 2011. L'hôtel de luxe Le Carlton dans le centre ville. — MIKAEL LIBERT / 20 MINUTES

Une jeune femme, qui aurait participé à des parties fines à Washington en compagnie de Dominique Strauss-Kahn, s’est récemment portée partie civile dans l’affaire dite du Carlton. Selon le journal Nord-Eclair, la femme, surnommée «Marion», voudrait ainsi se protéger, de crainte de voir divulgués certains de ses procès-verbaux, qui ont fuité et seraient sur le point d’être publiés dans un hebdomadaire.

Son avocat, Gérard Laporte, a annoncé qu’il allait entamer des démarches pour tenter d’empêcher la parution de ces PV.

«Marion» se serait rendue à Washington en décembre 2010, en compagnie des entrepreneurs Fabrice Paszkowski et David Roquet, du commissaire Jean-Christophe Lagarde – tous trois mis en examen pour proxénétisme – et de l’ex-chef de la police du Nord Jean-Claude Menault. Elle est la troisième escort-girl à se porter partie civile depuis octobre 2011 dans cette affaire.

Au total, huit personnes ont été mises en examen dans ce dossier, principalement pour proxénétisme aggravé en bande organisée. Dominique Strauss-Kahn a quant à lui été placé en garde à vue en février dans cette affaire. Il est ressorti libre mais est convoqué le 28 mars à Lille, en vue d’une éventuelle mise en examen.