Liliane Bettencourt a retiré 4 millions d'euros en Suisse entre 2007 et 2009

AFFAIRE Deux retraits de 400.000 euros ont été effectués en pleine campagne présidentielle 2007...

E.O., avec Reuters

— 

Liliane Bettencourt chez elle, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 15 octobre 2011.
Liliane Bettencourt chez elle, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 15 octobre 2011. — GRAF JACQUES/JDD/SIPA

La justice française a découvert des retraits en espèces en Suisse de quatre millions d'euros au total, entre 2007 et 2009, effectués au nom de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, écrit l'hebdomadaire Marianne sur son site.

Parmi ces retraits, en figurent deux de 400.000 euros chacun au premier semestre de 2007, au moment de la campagne présidentielle. La première arrivée d'argent liquide détectée en Suisse a eu lieu début février 2007 et a été réalisée par des intermédiaires qui devraient être entendus sous peu, écrit Marianne. La seconde aurait été réalisée entre les deux tours de l'élection présidentielle.

Les juges saisis pour «financement illicite de parti»

Les juges d'instruction bordelais ont obtenu cette information de la justice suisse par une «commission rogatoire internationale» (demande d'aide) à la Suisse, selon Marianne. Ces magistrats enquêtent sur la fortune Bettencourt pour «abus de faiblesse», puisqu’il est aujourd'hui établi qu'elle souffre de démence depuis 2006. Ils sont aussi saisis pour «trafic d'influence» et «financement illicite de parti politique», en raison de soupçons déjà apparus de versements illégaux au profit de la campagne de Nicolas Sarkozy, dont les comptes ont déjà été saisis. 

L'ancien ministre Eric Woerth, qui fut trésorier de l'UMP et de la campagne Sarkozy, a été mis en examen le 9 février pour «recel» de 150.000 euros qui auraient financé la campagne de l'actuel chef de l'Etat en 2007.

Les poursuites portent sur un versement supposé de 150.000 euros en espèces par Patrice de Maistre, à l'époque gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt. Selon des dépositions de Claire Thibout, ex-comptable de Liliane Bettencourt, cet argent, retiré selon elle pour partie en Suisse et pour partie en France, aurait été destiné, aux dires de Patrice de Maistre, à financer la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007.