Droits des femmes: Le programme des manifs, colloques et happenings en France

ÉVÉNEMENT us les rendez-vous de la journée des droits de la femme...

© 2012 AFP

— 

Les femmes sont célébrées en France toute la journée jeudi, à travers des manifestations, colloques, débats ou autres expositions visant à réclamer l'égalité salariale, la parité et la lutte contre les violences.
Les femmes sont célébrées en France toute la journée jeudi, à travers des manifestations, colloques, débats ou autres expositions visant à réclamer l'égalité salariale, la parité et la lutte contre les violences. — Mehdi Fedouach afp.com

Les femmes sont célébrées en France toute la journée ce jeudi, à travers des manifestations, colloques, débats ou autres expositions visant à réclamer l'égalité salariale, la parité et la lutte contre les violences.

De nombreuses associations devraient répondre à l'appel du collectif national pour les droits des femmes à manifester à Paris à partir de 18h30, de Nation à Bastille. Elles vont réclamer l'égalité salariale «maintenant», la sauvegarde des maternités, une loi-cadre contre les violences faites aux femmes ou encore un ministère des droits des femmes. «Une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint», «les femmes assument toujours 80% des tâches ménagères et sont toujours payées 20% de moins que les hommes», rappelle la LMDE, mutuelle nationale étudiante.

Réunions et débats

Malgré des progrès depuis 20 ans, les femmes restent moins payées que les hommes et sont plus souvent à temps partiel et au chômage, tout en continuant à assumer la majorité des tâches domestiques, a confirmé l'Insee ce jeudi. Toute la journée, la CGT organise dans ses locaux, à Montreuil, une rencontre pour l'égalité hommes-femmes, afin de faire le point sur la question.

A l'Assemblée nationale, un colloque sur l'image des femmes dans les médias arabes lors du Printemps arabe se déroulera dans la matinée. Dans l'après-midi un autre sera consacré à la parité. Le barreau de Paris et le Medef Ile-de-France tiendront des tables rondes à Paris autour du thème des «femmes et du pouvoir en 2012».

Prix, expos et documentaires

D'autres événements, parfois anecdotiques, vont émailler la journée des femmes. Comme chaque année, les Chiennes de garde vont ainsi décerner un prix au «macho de l'année». Ce prix est destiné à l'auteur de la remarque jugée la plus sexiste, faite publiquement, en 2011. Le Palais de Justice s'est rhabillé pour l'occasion. Une grande bâche de 600 m2 est déjà déployée sur sa façade avec l'inscription: «Et si la femme était (aussi) l'avenir du droit?»

Une exposition-débat à Paris permet aussi de s'interroger sur l'utilité de la journée de la femme et son caractère ou non sexiste. Le laboratoire de l'égalité a de son côté relancé sa campagne de sensibilisation à l'égalité femmes-hommes. Les femmes seront aussi à l'honneur sur les chaînes de France Télévisions: toute la journée une programmation spéciale sera proposée à travers portraits, documentaires, débats et films.

Peser sur la campagne présidentielle

La Coordination française pour le lobby européen des femmes (Clef) lance pour sa part un appel pour l'abolition de la prostitution, «condition de l'égalité». D'autres événements sont prévus dans toute la France. Par exemple, le Conseil général du Bas-Rhin organise un chat vidéo sur la violence faite aux femmes. Les associations féministes n'ont pas attendu le 8 mars pour parler de la cause des femmes. Mardi, un collectif s'est rassemblé à Paris pour dénoncer le sexisme des règles en usage dans la langue française.

«Le 8 mars s'annonce comme une tribune pour les droits des femmes dans la campagne présidentielle», selon la LMDE. Mercredi, les Féministes en Mouvement, collectif de 45 associations, ont reproché au président-candidat Nicolas Sarkozy ses politiques, «une catastrophe pour toutes les femmes», mais réservé un accueil chaleureux aux candidats de gauche.