Florence Cassez libérée dans les deux semaines?

MEXIQUE Le juge rapporteur de la Cour suprême a rendu ses conclusions, la décision de sa libération pourrait être prise le 14 ou le 21 mars...

Vincent Vantighem

— 

Florence Cassez, en décembre 2005.
Florence Cassez, en décembre 2005. — AP / SIPA

«Le juge Arturo Zaldivar Lelo de Larrea propose sa libération absolue et immédiate.» Il ne faut pas lire plus de trois lignes du projet de sentence de la Cour suprême mexicaine pour comprendre que Florence Cassez pourrait enfin voir sa situation évoluer. Condamnée à soixante ans de prison pour une série d'enlèvements qu'elle a toujours niés, la Française pourrait, en effet, être libérée très prochainement.

Selon nos informations, la décision pourrait intervenir dès mercredi prochain, le 14 mars. Mais, vraisemblablement, la juridiction suprême mexicaine ne devrait prendre sa décision que le mercredi suivant, le 21 mars.

Des conclusions implacables

Suivant la procédure en vigueur, le juge rapporteur vient en effet de transmettre ses conclusions aux quatre autres juges qui composent la Cour suprême. Ils doivent maintenant se réunir pour mettre la décision au vote. «Il faut une majorité, explique une source proche du dossier. Soit elle est libérée tout de suite, soit les juges décident un nouvel examen du dossier.» Les conclusions du juge rapporteur –que 20 Minutes a pu se procurer– semblent pourtant implacables. Dans son texte, il explique que les droits de la Française ont été bafoués car «les agents de police n'ont pas contacté immédiatement le consulat français lors de son arrestation».

Mais ce sont les conditions même de l'arrestation de Florence Cassez qui posent problème au juge. La police aurait mis en scène devant les caméras de télévision l'arrestation de Florence Cassez et la libération de trois de leurs otages présumés en les présentant comme un événement en direct, alors que la Française avait été appréhendée normalement la veille. «Cela constitue une violation des droits fondamentaux de Florence Cassez», assure Arturo Zaldivar Lelo de Larrea.

Nicolas Sarkozy

Les parents de Florence Cassez ont toujours remercié le Président pour son soutien. Ils étaient à son meeting organisé à Lille le 23 février dernier.