Sa femme est escort-girl: Il fait annuler son mariage

N. Bg.

— 

Trois semaines après la célébration de son mariage, un habitant de Seine-et Marne a découvert la véritable profession de son épouse: escort-girl. Huit ans après les faits, l’homme, un sexagénaire, vient de faire annuler son mariage.

C’est dans le Parisien que l’on apprend comment le jeune marié a découvert la face cachée de la vie de sa femme, de dix ans sa cadette. Celle-ci insistait pour vivre dans son propre domicile d’Avignon pendant la semaine, tandis que son mari travaillait à Paris. Un jour, l’homme entre sans autorisation dans une pièce du domicile de sa femme… et découvre le pot-aux-roses: plusieurs ordinateurs, une dizaine de téléphones portables, «des moyens techniques dignes d’une PME du sexe», souligne le Parisien.

«Vice de consentement sur les qualités substantielles»

Il s’aperçoit que sa femme publie des photos osées d’elle sur le Web, sous des pseudonymes équivoques, et vend ses services d’escort-girl à plusieurs clients. Lors de l’audience, la femme du sexagénaire a réfuté les allégations de son mari concernant son activité professionnelle cachée, mettant en avant ses difficultés financières et affirmant que les photos publiées sur Internet n’étaient pas le siennes.

Cela n’a pas empêché la cour d’appel de Nîmes d’annuler le mariage, pour «vice de consentement sur les qualités substantielles». L’union aura coûté cher au mari: en plus du coup de chaud lors de sa luxurieuse découverte, il a dû payer entre 300 et 400 euros mensuels à son épouse au titre des contributions des charges du mariage.