Costa Concordia: Des naufragés français se joignent à la procédure aux Etats-Unis

20 Minutes avec AFP
— 
Des dizaines de naufragés français du Concordia ont décidé de se joindre à la "class action" engagée aux Etats-Unis par un cabinet américain qui laisse espérer une indemnisation conséquente, démarche qui ne fait pas l'unanimité chez les avocats français.
Des dizaines de naufragés français du Concordia ont décidé de se joindre à la "class action" engagée aux Etats-Unis par un cabinet américain qui laisse espérer une indemnisation conséquente, démarche qui ne fait pas l'unanimité chez les avocats français. — Filippo Monteforte afp.com

Des dizaines de victimes françaises du naufrage du Concordia ont décidé de se joindre à la procédure lancée aux Etats-Unis par un cabinet américain d'avocats qui promet une indemnisation bien supérieure à ce qu'elles obtiendraient en France, ont indiqué ce jeudi leurs avocats français.

Après le naufrage du paquebot en janvier dans les eaux italiennes, la compagnie italienne Costa Crosiere a proposé 11.000 euros d'indemnisation par victime pour couvrir notamment la perte des bagages ou le préjudice moral. Aux Etats-Unis, le cabinet Ribbeck Law Chartered de Chicago a déposé en janvier une plainte en nom collectif (class action) contre Costa Crociere et sa maison mère, Carnival, basée à Miami en Floride.

4.229 passagers dont 462 français

Une action à laquelle une cinquantaine de victimes françaises ont décidé de se joindre, selon un communiqué du cabinet américain, qui dit représenter 200 passagers et membres d'équipages du paquebot. Sur les 4.229 personnes à bord du Concordia, 462 étaient françaises.

Pour Me François Toucas, dont plusieurs clients ont également opté pour la procédure américaine d'indemnisation, celle-ci offre également l'avantage de la rapidité pour ceux qui refuseraient les 11.000 euros proposés par Costa. «On part pour 15 ans de procédure en Italie ou en France alors qu'aux Etats-Unis, cela peut être réglé, judiciairement ou par transaction, en un an et demi», a-t-il dit.

Le naufrage du Concordia a fait 32 morts le 13 janvier aux abords de la petite île italienne du Giglio.