Le groupuscule islamiste Forsane Alizza est dissous

avec AFP
— 
Le groupuscule islamiste Forsane Alizza a été "dissous" sur proposition du ministre de l'Intérieur Claude Guéant qui l'a accusé de former ses militants à la lutte armée, a annoncé mercredi le Conseil des ministres.
Le groupuscule islamiste Forsane Alizza a été "dissous" sur proposition du ministre de l'Intérieur Claude Guéant qui l'a accusé de former ses militants à la lutte armée, a annoncé mercredi le Conseil des ministres. — Fred Dufour afp.com

Le groupuscule islamiste Forsane Alizza a été «dissous» sur proposition du ministre de l'Intérieur Claude Guéant qui l'a accusé de former ses militants à la lutte armée, a annoncé ce mercredi le Conseil des ministres.

Ce groupuscule à la marge, adepte de l'agitprop et du web, dont le ministre avait demandé la dissolution le 23 janvier, menait des actions épisodiques, notamment contre la loi sur le voile intégral, destinées à être filmées et diffusées sur le net.

Si ses membres continuaient leurs activités, ils commettraient le délit de «participation au maintien ou à la reconstitution ouverte ou déguisée d'un groupement dissous en application de la loi du 10 janvier 1936», passible de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

Le premier «coup d'éclat» de Forsane Alizza («Les cavaliers de la fierté»), remonte à juin 2010, quand une dizaine de ses membres avaient appelé à boycotter un McDonald's de Limoges, enseigne accusée d'être au service d'Israël.

Fondé en 2010, Forsane Alizza anime un site internet, toujours ouvert mercredi, sur lequel il diffusait régulièrement des vidéos. Selon des sources policières, ses militants sont une poignée, «une centaine, peut-être un peu moins».