Loire-Atlantique: Tragique drame familial à Saint-Jean-de-Boiseau

A Nantes, Guillaume Frouin

— 

Un père de famille était ce dimanche en garde à vue à la gendarmerie du Pellerin (Loire-Atlantique) avec son fils de 17 ans, après la mort d’un autre de ses fils dans la nuit de samedi à dimanche. La victime, âgée de 24 ans, a été abattue de plusieurs coups de feu dans la cuisine de la maison familiale, située dans un hameau isolé de la commune voisine de Saint-Jean-de-Boiseau. Une dispute avait éclaté peu avant entre les trois protagonistes, sur fond d’alcool.

 

Les gendarmes, alertés par la sœur de la victime, ont retrouvé le père de famille «hagard et tranquille» dans une pièce voisine de la cuisine où gisait son fils. Ce dimanche, en milieu de journée, il était toujours «trop alcoolisé pour pouvoir être entendu». Sa garde à vue, tout comme celle de son fils de 17 ans, a été prolongée. Tous deux pourraient été déférés lundi soir.

«Peut-être une histoire d’argent»

«Le motif n’est pas très clair», avoue une source proche de l’enquête, qui évoque «peut-être pour une histoire d’argent». Il semblerait en tous cas que les deux suspects aient tiré sur la victime, après qu’elle ait forcé une baie vitrée avec un pied-de-biche : le fils de 17 ans avec une carabine 22 long rifle, son père avec un fusil de chasse. Une autopsie doit déterminer aujourd’hui quel a été le coup de feu mortel.

En attendant, quatre autres armes à feu ont été retrouvées chez cette famille de chasseurs, bien connue des gendarmes : le père et le défunt avaient déjà été jugés pour des conduites en état d’ivresse, et le fils mineur a déjà été poursuivi pour des histoires de vols. «Le voisinage était également coutumier de leurs disputes sur fond d’alcool», rapporte un gendarme. Les deux suspects encourent désormais trente ans de prison chacun.