100% de la viande est abattue de façon rituelle en Ile-de-France, selon la chambre d'agriculture

HALAL Même si ces abattoirs ne représentent que 2% de la consommation francilienne de viande, la Chambre regrette l'absence de choix pour les consommateurs...

© 2012 AFP

— 

La Chambre d'agriculture d'Ile-de-France a confirmé mardi dans un communiqué que 100% de la viande abattue en Ile-de-France l'était selon les traditions musulmane et juive.
La Chambre d'agriculture d'Ile-de-France a confirmé mardi dans un communiqué que 100% de la viande abattue en Ile-de-France l'était selon les traditions musulmane et juive. — Stephane de Sakutin afp.com

La Chambre d'agriculture d'Ile-de-France a confirmé ce mardi dans un communiqué que 100% de la viande abattue en Ile-de-France l'était selon les traditions musulmane et juive. «Aucun choix n'est donné aux éleveurs franciliens» qui doivent partir en province pour faire abattre leurs animaux, regrette la Chambre d'agriculture, qui rassemble les professionnels du secteur agricole de la région.

Les animaux doivent faire des «centaines de kilomètres», les carcasses devant être rapatriées pour le conditionnement et la distribution en Ile-de-France, souligne l'organisme qui dénonce la «perte de temps et d'argent».

Moins de 2% de la consommation francilienne

Auparavant, les abattoirs de la région étaient gérés par les communes mais «le désengagement des municipalités a vu peu à peu l’ensemble de l’abattage francilien confié à des opérateurs privés», explique la Chambre.

Pour des «raisons de simplification des process et poussés par la réduction des coûts», ces opérateurs ont privilégié un «procédé unique d’abattage rituel», regrette encore la Chambre d'agriculture qui pointe du doigt «le consentement coupable des services de l’Etat».

Les abattoirs franciliens représentent cependant moins de 2% de la consommation francilienne de viande, affirment encore les professionnels.

«30% de la viande abattue selon les rites» en France

Ces derniers regrettent également le manque d'information des consommateurs. «En France on estime que 30% de la viande est abattue selon les rites musulman et juif alors que la demande ne représente que 7%; 23% sont donc commercialisés comme de la viande "traditionnelle"», toujours selon les professionnels.

Nicolas Sarkozy a estimé ce mardi que «la polémique» déclenchée par la présidente du FN sur la viande halal «n'avait pas lieu d'être», lors d'une visite au marché d'intérêt national de Rungis. La candidate du FN, Marine Le Pen, avait lancé la polémique en affirmant samedi que toute la viande distribuée en Ile-de-France serait, à l'insu des consommateurs, «exclusivement» de la viande halal.

La présidente du Front national a réaffirmé ce mardi matin qu'«on ment aux Français» sur ce sujet.