Maïs OGM: Condamnés en appel, Bové et 7 faucheurs vont en cassation

N. Bg. avec AFP

— 

Les huit "faucheurs volontaires", dont l'eurodéputé EELV José Bové, relaxés en première instance mais condamnés jeudi en appel à Poitiers pour le fauchage de deux parcelles de maïs OGM Monsanto en 2008, vont se pourvoir en cassation
Les huit "faucheurs volontaires", dont l'eurodéputé EELV José Bové, relaxés en première instance mais condamnés jeudi en appel à Poitiers pour le fauchage de deux parcelles de maïs OGM Monsanto en 2008, vont se pourvoir en cassation — Bertrand Guay afp.com

Les huit «faucheurs volontaires», dont l'eurodéputé EELV José Bové, relaxés en première instance mais condamnés jeudi en appel à Poitiers pour le fauchage de deux parcelles de maïs OGM Monsanto en 2008, vont se pourvoir en cassation, a-t-on appris auprès de M. Bové.

«L'ensemble des condamnés, réunis (vendredi) en début d'après-midi avec leurs avocats, ont décidé à l'unanimité de se pourvoir en cassation», a indiqué à l'AFP l'élu écologiste. «La volte-face de la cour d'appel par rapport au jugement de première instance nécessite d'aller en cassation», a-t-il déclaré.

Relaxés en juin dernier par le tribunal correctionnel de Poitiers, les huit faucheurs ont été condamnés jeudi par la cour d'appel de Poitiers pour le fauchage de deux champs d'essais de maïs OGM Monsanto MON810/NK603, le 15 août 2008 à Civaux et Valdivienne (Vienne).