Disparue de Béziers: Son compagnon commence à reconnaître les faits

FAITS-DIVERS Jeudi, le corps d'Adeline, 25 ans, a été retrouvé au fond du gouffre de l'Oeil doux, près de Narbonne...

E.O., B.D. avec AFP

— 

Le meurtrier présumé d'Adeline Beau, disparue à Béziers depuis samedi dernier et dont le corps a été retrouvé jeudi dans l'Aude a commencé ce vendredi à reconnaître les faits, a-t-on appris de source proche du dossier. Le corps d’Adeline Beau, pâtissière de 25 ans et mère d'une petite fille de 2 ans et demi disparue depuis vendredi dernier, a été retrouvé jeudi au fond du gouffre de l’Oeil doux, près de Narbonne (Aude), rapporte le journal Midi libre. Le cadavre a été découvert, lesté, à une quinzaine de mètres de profondeur, dans un sac militaire.

L'ex-compagnon de la jeune femme, Mansour Larabi, 36 ans, «semble évoluer» alors que sa garde à vue, qui a débuté avec l'accord des médecins jeudi matin, a été prolongée de 24 heures: «Il parle», a ajouté cette source. Le légionnaire d'Aubagne (Bouches-du-Rhône), déclaré déserteur depuis le 9 février, a été arrêté mardi à Narbonne. Les policiers l’ont découvert inconscient, dans sa chambre d’hôtel.

Désespoir amoureux

L’homme, qui avait ingurgité une forte dose d’alcool et de médicaments neuroleptiques, avait laissé à ses côtés un mot dans lequel il décrivait son désespoir amoureux et faisait part de son désir de «rejoindre dans l’au-delà le jour de la Saint-Valentin» sa compagne.Face aux enquêteurs, il était d'abord resté mutique, puis avait nié avoir tué la femme qu'il avait rencontrée il y a cinq mois mais qui lui avait signifié la fin de leur relation.

Il sera déféré samedi matin devant la justice à Béziers dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour «enlèvement et homicide volontaire», qui pourrait être requalifiée en assassinat en fonction des investigations et des auditions menées depuis jeudi.