20 Minutes : Actualités et infos en direct
Les stations de ski renforcent la sécurité sous la pression judiciaire

Les stations de ski renforcent la sécurité sous la pression judiciaire

Face à la hausse des accidents de ski et à l'aggravation des blessures, les professionnels de la montagne, contre lesquels les pratiquants n'hésitent plus à se retourner, redoublent d'efforts pour diminuer les règlements de comptes coûteux devant la justice.
Face à la hausse des accidents de ski et à l'aggravation des blessures, les professionnels de la montagne, contre lesquels les pratiquants n'hésitent plus à se retourner, redoublent d'efforts pour diminuer les règlements de comptes coûteux devant la justice. - Jean-Pierre Clatot afp.com
© 2012 AFP

© 2012 AFP

Face à la hausse des accidents de ski et à l'aggravation des blessures, les professionnels de la montagne, contre lesquels les pratiquants n'hésitent plus à se retourner, redoublent d'efforts pour diminuer les règlements de comptes coûteux devant la justice.

Ne pas «déresponsabiliser» le skieur

Reçue comme un coup de massue par les acteurs de la montagne, la condamnation en janvier de la petite commune pyrénéenne de Font-Romeu à payer un million d'euros à une jeune femme devenue tétraplégique à la suite d'un accident de ski fait suite à une série de procès qui ont conduit les professionnels à prendre davantage en compte la sécurité des skieurs. «Il est nécessaire de redresser la situation, de ne plus être dans l'euphorie. Pendant très longtemps, on n'a communiqué que sur le positif au détriment des risques encourus en montagne», souligne Christian Reverbel, directeur du service des pistes de l'Alpe d'Huez et vice-président de l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena).

«Est-ce qu'on peut reprocher à un skieur victime d'accident de demander des comptes à une station alors qu'elle met en avant principalement le côté loisir?», s'interroge de son côté le commandant du Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de l'Isère, Sébastien Rigault. «Il n'est pas question pour autant de déresponsabiliser le skieur», nuance le gendarme, alors que la collision entre usagers, en progression depuis dix ans, est la principale cause d'accidents sur les pistes, selon le rapport annuel 2011 de l'association des Médecins de montagne.

Et pourtant, les stations mettent de plus en plus l'accent sur la sécurité, avec des matelas systématiquement posés autour des pylônes et des filets de protection pour empêcher les sorties de piste.

Sujets liés