Disparue de Béziers: Ouverture d'une information judiciaire pour enlèvement et homicide

ENQUÊTE ette mère de famille n'a plus donné signe de vie depuis vendredi. Son ex-compagnon est recherché...

B.D. avec AFP

— 

Une information judiciaire pour «enlèvement et homicide volontaire» a été ouverte ce mardi après la disparition d'une mère de famille qui n'a plus donné signe de vie depuis vendredi et dont l'ex-compagnon est toujours recherché, a indiqué le parquet de Béziers.

L'enquête du SRPJ de Montpellier n'a connu aucune avancée notable concernant la disparue, Adeline Beau, une pâtissière de Béziers âgée de 25 ans, et son ex-compagnon, Mansour Larabi, un légionnaire de 36 ans avec qui Adeline était en conflit. Un appel à témoins a été lancé lundi pour retrouver la jeune femme et le militaire, qui pourrait conduire la voiture de la disparue, une Opel Meriva Cosmos gris foncé, immatriculée BA 088 LM. Une photographie de l'homme a été diffusée aux forces de l'ordre et aux frontières, dans le cadre de l'enquête.

Une dispute dans la nuit de vendredi à samedi

Depuis plusieurs mois, elle entretenait une liaison avec Mansour Larabi, un militaire engagé dans la Légion Etrangère, qui avait fait plusieurs missions en Afghanistan, indique Midi Libre. Le quotidien régional a interrogé l'un des proches du légionnaire, qui a expliqué que «depuis son dernier séjour [en Afghanistan], il n’était plus le même, il était très perturbé».

Ces dernières semaines, les relations dans le couple s'étaient détériorées au point qu'Adeline venait de demander à son compagnon de prendre ses affaires et de partir. Depuis jeudi dernier, Mansour est considéré comme déserteur par son régiment. Dans la nuit de vendredi à samedi, les voisins d’Adeline entendent des bruits de dispute, raconte Midi Libre.

Le lendemain matin vers 6h30, la nourrice qui devait garder la fille d'Adeline pour le week-end ne trouve dans l'appartement que Mansour, qui lui confie la petite fille de 2 ans et demi, avant de partir. Il se rend ensuite dans sa famille, à qui il confie son chien, recommandant de «bien s'occuper de lui».

Appel à témoins

Toute personne susceptible de faire progresser l’enquête est priée de contacter la PJ au 04 67 99 35 97 ou au 06 67 59 22 26.