Grand froid: «C'est vraiment la première offensive hivernale»

INTERVIEW Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo-France, confie à «20 Minutes» les tendances de la semaine...

Propos recueillis par Corentin Chauvel

— 

Un flocon de neige vu au microscope.
Un flocon de neige vu au microscope. — ARTGEEK/FLICKR

Avec 36 départements placés en vigilance orange ce lundi en raison de la neige et du verglas, le climat s’est vraiment refroidi. Joint par 20 Minutes, Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo-France, annonce une chute des températures et un déplacement de l’épisode neigeux vers le sud-est pour les jours à venir.

Pourquoi le climat s’est-il autant refroidi ces derniers jours?
Il s’agit d’un air très froid qui s’est installé du côté de la Russie (il fait jusqu’à -20°c à Moscou) avant de venir par l’est sur la France. En conséquence, cette chute des températures va s’accentuer à partir de jeudi avec un choc thermique important en raison d’un vent de nord-est assez soutenu qui soufflera sur une grande partie du pays. Il faut dire aux gens de faire très attention car cela va renforcer la sensation de froid. Des températures allant jusqu’à -10°c sont attendues localement sur l’extrême-est et le centre-est, de Strasbourg (où il fera jusqu’à -4°c) à Grenoble. En région parisienne, il pourra faire jusqu’à -8°c en fin de nuit mais la température ne devrait pas excéder -2 dans la journée de jeudi.

Comment va évoluer l’épisode neigeux?
On a lancé la vigilance orange ce lundi pour un épisode qui est en train de démarrer sur l’ouest. On attend en plaine de 5 à 10 cm de neige voire plus sur le Massif Central (10 à 15 cm dans la nuit de lundi à mardi). Cette perturbation, qui vient d’Angleterre, va finir par glisser sur les régions du sud-est à basse altitude. Un gros épisode neigeux est également attendu en Corse dans la nuit de mardi à mercredi. Ensuite, le passage va se calmer en s’éloignant même si on peut encore prévoir un petit épisode jeudi sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Du côté des grandes villes, Lyon aura un peu de neige, mais Paris va passer entre les flocons.

L’hiver est-il définitivement arrivé?
Oui. Après des mois de décembre et janvier exceptionnellement doux, c’est vraiment la première offensive hivernale. Février démarre sur du froid et il va falloir du temps avant qu’il s’en aille. Même si un léger radoucissement est attendu prochainement, on ne peut pas encore prédire la suite des événements.