Le ministère de l'Education nationale lance mardi une campagne "Agir contre le harcèlement à l'école", afin de combattre via internet et la télévision un phénomène touchant un élève sur dix en primaire et au collège.
Le ministère de l'Education nationale lance mardi une campagne "Agir contre le harcèlement à l'école", afin de combattre via internet et la télévision un phénomène touchant un élève sur dix en primaire et au collège. — Damien Meyer afp.com

ÉDUCATION

Une campagne pour lutter contre le harcèlement scolaire

n enfant sur dix au primaire et au collège est touché par le phénomène...

Le ministère de l'Education nationale lance ce mardi une campagne «Agir contre le harcèlement à l'école», afin de combattre, via internet et la télévision, un phénomène touchant un élève sur dix en primaire et au collège.

Trois petits films «viraux» très réalistes, présentant des situations de harcèlement entre élèves et mettant en garde contre leurs effets, sont diffusés à partir de ce mardi sur internet, notamment via les plateformes vidéos Dailymotion et YouTube.

 «Le harcèlement peut avoir des conséquences sérieuses»

Des spots TV plus courts, diffusés sur France Télévisions, et un site internet viendront compléter cette campagne destinée à «lever le tabou» sur ce phénomène et à «responsabiliser» élèves, parents et personnels de l'Education nationale pour le combattre.

Le message diffusé est que «le harcèlement à l'école peut avoir des conséquences sérieuses: perte de confiance, troubles psychologiques, dépression, conduites suicidaires». «Si la France a pris conscience du problème plus tardivement que d'autres pays, l'implication de grands médias dans cette campagne devrait maintenant créer un cercle vertueux», a expliqué à l'AFP le chercheur Eric Debarbieux, à l'origine de l'initiative avec le ministre de l'Education nationale Luc Chatel.

La campagne sera présentée lors d'une conférence de presse par Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire (Dgesco), et Alexandre Montay, délégué à la communication du ministère.