Salon de la lingerie 2012: Et la gaine devient sexy...

VIDEO Sublimer le corps tout en confort, tel était le leitmotiv du Salon International de lingerie qui vient de fermer ses portes à Paris...

Claire Planchard, vidéo Thomas Lemoine

— 

Salon de la lingerie 2012, porte de Versailles, Paris.
Salon de la lingerie 2012, porte de Versailles, Paris. — THOMAS LEMOINE / 20 MINUTES

Des dessous gainant mais glamour? C’est la gageure relevée haut la main par les designers des maisons de lingerie présentes ce week-end au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris.

Les culottes hautes, bodies et gaines vintage apparus ces dernières années sur les stands sont toujours au rendez-vous, mais elles se parent désormais de dentelles et se déclinent dans des textiles de plus en plus sophistiqués alliant invisibilité, confort et maintien.

Preuve de ce succès: longtemps, la spécialité de la maison japonaise Wacoal, le «body shape» est aujourd’hui  présent chez tous les grands créateurs, comme Chantelle, Scandale ou même Aubade. Ce «secret» inavoué des femmes complexées se dévoile ainsi au grand jour sous des atours des plus séduisants…

Côté homme, du classique

Du côté des hommes, en revanche, rien de très  révolutionnaire  cette année dans les allées du salon. En témoignent des stands un brin tristounet à côté des pavillons XXL et des défilés haut de gamme réservés aux dames.

Seul tendance forte: le confort semble plus que jamais la priorité des hommes. L’homme douillet serait aussi davantage responsable: certaines marques en font en tous cas le pari,  à l’image de  «L’homme invisible» qui garantit un coton bio et promet une empreinte carbone réduite sur ses étiquettes…

La vidéo: