Dominique Strauss-Kahn va poursuivre «VSD» pour diffamation

JUSTICE Un de ses avocats de l'ex-directeur du FMI dénonce les «insanités» de l'hebdomadaire...

avec AFP

— 

Dominique Strauss-Kahn va engager des poursuites en diffamation contre l'hebdomadaire VSD qui rapporte des propos faisant état d'une demande de pot de vin de sa part en 1990, a annoncé mercredi à l'AFP l'avocat de l'ex-directeur du FMI.
Dominique Strauss-Kahn va engager des poursuites en diffamation contre l'hebdomadaire VSD qui rapporte des propos faisant état d'une demande de pot de vin de sa part en 1990, a annoncé mercredi à l'AFP l'avocat de l'ex-directeur du FMI. — Miguel Medina afp.com

Dominique Strauss-Kahn va engager des poursuites en diffamation contre l'hebdomadaire VSD qui rapporte des propos faisant état d'une demande de pot de vin de sa part en 1990, a annoncé mercredi à l'AFP l'avocat de l'ex-directeur du FMI.

Dans son édition à paraître ce jeudi, VSD cite le patron des forains français Marcel Campion, à propos d'un projet de reprise en 1990 d'un parc d'attraction baptisé Mirapolis situé dans le Val-d'Oise. Ce dernier affirme, selon l'hebdomadaire, que DSK, alors député du Val-d'Oise, a demandé «5 millions» de francs pour intervenir en faveur d'une reprise de ce parc, fermé depuis.

Plainte contre des journaux en novembre 2011

«Ce sont de nouvelles insanités très douteuses de VSD que nous avons déjà poursuivi à deux reprises et que nous allons poursuivre une troisième fois, de même que Marcel Campion s'il a vraiment formulé ces inepties, dont il faudrait croire qu'il les auraient gardées secrètes pendant 22 ans», a dit Me Richard Malka, un des avocats de DSK, dans un communiqué à l'AFP. Interrogé par l'AFP, il a répondu qu'une plainte en diffamation serait déposée «très rapidement».

En novembre 2011, Dominique Strauss-Kahn et son épouse Anne Sinclair avaient déjà annoncé poursuivre en justice plusieurs journaux, après la publication d'articles «relevant du voyeurisme le plus détestable» selon leurs avocats.

L'ex-directeur du FMI a été accusé en mai 2011 de la tentative de viol d'une femme de chambre à l'hôtel Sofitel à New York. Les charges pénales ont été abandonnées contre lui. Une procédure reste en cours au civil. En octobre, le parquet de Paris a classé sans suite une plainte pour «tentative de viol» de la romancière Tristane Banon contre DSK. Le parquet a estimé toutefois que des faits qualifiés d'agression sexuelle étaient «reconnus» mais aujourd'hui prescrits.