Un forcené blessé retranché dans un pavillon à Pantin

N.Bg. avec AFP

— 

Touché de sept balles de kalachnikov jeudi à 05h30, un jeune homme de 17 ans est décédé une heure plus tard, au pied de son immeuble d'une cité des quartiers Nord de Marseille, dans un nouveau règlement de comptes dans la cité phocéenne.
Touché de sept balles de kalachnikov jeudi à 05h30, un jeune homme de 17 ans est décédé une heure plus tard, au pied de son immeuble d'une cité des quartiers Nord de Marseille, dans un nouveau règlement de comptes dans la cité phocéenne. — Gerard Julien afp.com

Un des deux forcenés qui s'étaient retranchés mercredi matin dans un pavillon à Pantin (Seine-Saint-Denis) est toujours à l'intérieur de la maison, blessé à la main par un tir de riposte de la police, tandis que son frère s'est rendu, a-t-on appris de sources policières.

«L'un des deux frères est toujours enfermé dans le pavillon» et «l'intervention est toujours en cours», a indiqué la préfecture de Seine-Saint-Denis. Les policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), déployés sur place, s'étaient fait tirer dessus, selon une source policière, avant que l'un des deux forcenés ne se rende.