Ecoutes du «Monde»: Le procureur Philippe Courroye mis en examen

POLITIQUE Ce proche de Nicolas Sarkozy a mis des journalistes sur écoute dans l'affaire Bettencourt...

Julien Ménielle avec AFP

— 

Philippe Courroye le 2 septembre 2010, à Nanterre.
Philippe Courroye le 2 septembre 2010, à Nanterre. — WITT / SIPA

Le procureur de Nanterre Philippe Courroye mis a été mis en examen dans l'affaire des écoutes du Monde, dite des «fadettes» (factures téléphoniques détaillées), dans l'affaire Bettencourt, a indiqué ce dernier dans un communiqué transmis ce mardi à l'AFP. Le magistrat, qui voulait déterminer l'origine de fuites dans la presse, et notamment savoir qui avait alimenté un article concernant une perquisition ordonnée par la juge Isabelle Prévost-Desprez chez la milliardaire en 2010, avait pris l'initiative de mettre sur écoute des téléphones de journalistes du Monde.

Philippe Courroye, réputé proche de Nicolas Sarkozy, «conteste vigoureusement sur la forme et sur le fond» sa mise en examen pour «collecte illicite de données à caractère personnel par un moyen frauduleux déloyal et illicite» et «violation du secret des correspondances». Le magistrat indique dans son communiqué que «deux recours ont été immédiatement déposés auprès de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris à l'encontre de cette mise en examen» par la juge parisienne Sylvia Zimmermann.