Costa Concordia: Un enregistrement audio accablant pour le commandant

NAUFRAGE Francesco Schettino se trouve actuellement en détention...

N.Bg. avec AFP
— 
Photo non datée du commandant Francesco Schettino.
Photo non datée du commandant Francesco Schettino. — OLYCOM/SIPA

Le commandant du Costa Concordia, échoué vendredi dernier près de l'île italienne de Giglio et provoquant la mort d'au moins sept personnes, Francesco Schettino, est de plus en plus dans la ligne de mire. En détention à Grosseto (centre) en raison d'un «risque de fuite», Francesco Schettino a été placé sous surveillance spéciale avec l'aide d'un psychologue lundi. Un enregistrement diffusé lundi soir d'une de ses conversations avec les garde-côtes aggrave les éléments à charge contre lui en montrant qu'il a quitté le navire bien avant le dernier évacué contre toutes les règles en vigueur dans la marine et a même refusé de remonter à bord.

 «Commandant, c'est un ordre, c'est moi qui commande maintenant, vous devez aller à la proue, remonter à bord et coordonner les secours», intime un officier de la capitainerie à M. Schettino, selon une retranscription diffusée par l'agence Ansa. L'avocat du capitaine, Me Bruno Leporatti, qui lui a rendu visite lundi, l'a décrit comme «accablé par les pertes humaines et fortement perturbé par ce qui s'est passé», tout en estimant que la nuit du naufrage, il a «conservé la lucidité nécessaire» pour faire s'échouer le navire près de la rive, «sauvant la vie de de nombreuses personnes».

Témoignages accablants

De nombreux témoignages sont néanmoins accablants pour M. Schettino, soupçonné de s'être approché bien trop près des côtes pour effectuer une parade, surnommée l'«inchino» (la révérence), toutes lumières allumées et à grand renfort de sirènes afin de saluer les habitants de l'île.

Le patron de Costa Crociere, société propriétaire du paquebot, a dénoncé une erreur «humaine» et s'est «dissocié» du commandant, lundi au siège de la compagnie à Gênes (centre de l'Italie), où les drapeaux étaient en berne. Emu aux larmes, Pier Luigi Foschi a rendu un hommage appuyé aux membres d'équipage «qui se sont tous comportés en héros» et ont réussi à évacuer «plus de 4.000 personnes en deux heures».

Prémonition

Le Pdg de Costa Crociere (groupe américain Carnival) a affirmé que la trajectoire qu'a décidé de prendre le commandant était «une initiative de sa propre volonté, contraire aux règles écrites, certifiées» par la compagnie.

Prémonition ou ironie du sort, le commandant Schettino avait déclaré en  2010 à un journal tchèque: «Je ne voudrais jamais être dans le rôle du  commandant du Titanic».