Le squelette exhumé en Côte d'Ivoire n'est pas celui du journaliste Kieffer

DISPARITION Des échantillons du squelette avaient été prélevés pour subir des tests ADN...

© 2012 AFP

— 

Les expertises ADN ont montré que le squelette exhumé le 6 janvier en Côte d'Ivoire n'était pas celui de Guy-André Kieffer, a indiqué jeudi à l'AFP Me Alexis Gublin, avocat du frère du journaliste franco-canadien enlevé en 2004.
Les expertises ADN ont montré que le squelette exhumé le 6 janvier en Côte d'Ivoire n'était pas celui de Guy-André Kieffer, a indiqué jeudi à l'AFP Me Alexis Gublin, avocat du frère du journaliste franco-canadien enlevé en 2004. — Issouf Sanogo afp.com

Les expertises ADN ont montré que le squelette exhumé le 6 janvier en Côte d'Ivoire n'était pas celui de Guy-André Kieffer, a indiqué jeudi à l'AFP Me Alexis Gublin, avocat du frère du journaliste franco-canadien enlevé en 2004. «L'expertise ADN est négative. Le corps retrouvé n'est pas celui de Guy-André Kieffer», a déclaré à l'AFP l'avocat de Bernard Kieffer, confirmant une information de France 3.

Après la découverte du corps, Me Gublin avait estimé qu'un «certain nombre d'éléments laissent penser que cela pourrait être le corps de Kieffer mais il faudra attendre les résultats de tests ADN».

Arrivé le 2 janvier à Abidjan, le juge d'instruction Patrick Ramaël  avait entrepris des fouilles «sur la foi d'informations qu'il a obtenues voilà quelque temps. Il a trouvé un corps à l'endroit exact où l'informateur l'avait indiqué. Il se pourrait au vu de ces informations que ce soit le corps de mon frère», avait indiqué Bernard Kieffer sur France 3 début janvier. «Il semblerait que la personne qui a informé le juge a vu le corps au moment où il a été enterré à cet endroit-là. C'était un Blanc, il ne savait pas qui c'était. Mais il l'a reconnu quelques jours après, quand il a vu les photos de mon frère dans la presse», avait-il raconté.