Prothèses PIP: Sarkozy promet «la transparence la plus totale»

© 2012 AFP

— 

Le président Nicolas Sarkozy promet "la transparence la plus totale" dans l'affaire des prothèses mammaires de la société française PIP, dans une interview au Généraliste, hebdomadaire qui s'adresse aux médecins, à paraître le 13 janvier.
Le président Nicolas Sarkozy promet "la transparence la plus totale" dans l'affaire des prothèses mammaires de la société française PIP, dans une interview au Généraliste, hebdomadaire qui s'adresse aux médecins, à paraître le 13 janvier. — Johannes Eisele afp.com

Le président Nicolas Sarkozy promet "la transparence la plus totale" dans l'affaire des prothèses mammaires de la société française PIP, dans une interview au Généraliste, hebdomadaire qui s'adresse aux médecins, à paraître le 13 janvier.

Concernant le dossier PIP, "nous sommes totalement déterminés à ce que toutes les responsabilités soient identifiées", assure le président Sarkozy. "C’est le sens des enquêtes qu’a demandées Xavier Bertrand (ministre de la Santé, ndlr) et sur lesquelles nous ferons la transparence la plus totale", ajoute-t-il.

Selon lui, "il semble, à ce stade, que nous sommes en face d’une tromperie manifeste qui dépasse les frontières de notre pays. La justice est saisie". Les autorités françaises ont recommandé aux 30.000 femmes concernées de se faire retirer les implants de marque Poly implant prothèse (PIP), même s'il n'a pas été démontré à ce jour un risque accru de cancer. Cette opération sera financée par l'assurance-maladie.