Angers: 20.000 euros de dommages et intérêts pour un homme né d'un inceste

C.C.

— 

Un homme de 40 ans a obtenu 20.000 euros de dommages et intérêts de la part de son oncle qui est également son géniteur pour réparer son préjudice psychologique et social, rapporte Le Parisien ce lundi. 

La victime, handicapée et sous curatelle, avait appris il y a huit ans, par sa mère, que son géniteur était en réalité son oncle, celle-ci ayant été «victime d'abus sexuels intrafamiliaux». Si les faits ont été prescrits sur le plan pénal, son fils a tout de même pu engager en 2006 «une action en contestation de la paternité de l'ex-mari de sa mère», explique Le Parisien.

Si l'oncle de la victime a refusé de se soumettre à des tests génétiques, il a tout de même confessé les faits devant la police. Après avoir été débouté en première instance, son fils a finalement obtenu réparation en appel à Angers (Maine-et-Loire). «Ses handicaps et ses problèmes de développement sont indirectement liés à cet inceste», a déclaré au quotidien son avocate.