Ecoutes illégales présumées: Anne Lauvergeon entendue sur sa plainte

© 2012 AFP

— 

L'ex-patronne d'Areva, Anne Lauvergeon a été entendue mercredi par la police suite à sa plainte visant indirectement le groupe nucléaire, pour des écoutes illégales présumées à l'encontre de son mari Olivier Fric, a-t-on appris de source proche du dossier.
L'ex-patronne d'Areva, Anne Lauvergeon a été entendue mercredi par la police suite à sa plainte visant indirectement le groupe nucléaire, pour des écoutes illégales présumées à l'encontre de son mari Olivier Fric, a-t-on appris de source proche du dossier. — Eric Piermont afp.com

L'ex-patronne d'Areva, Anne Lauvergeon a été entendue ce mercredi par la police suite à sa plainte visant indirectement le groupe nucléaire, pour des écoutes illégales présumées à l'encontre de son mari Olivier Fric, a-t-on appris de source proche du dossier.

Anne Lauvergeon et son mari sont arrivés vers 15h30 dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance sur la personne (BRDP) de la police judiciaire (PJ) parisienne et en sont sortis vers 19h a constaté un journaliste de l'AFP. Anne Lauvergeon et Olivier Fric, consultant dans le secteur énergétique, pensent avoir été illégalement écoutés par des enquêteurs privés, en arrière-plan d'un rachat en 2007 par le groupe nucléaire d'une société d'extraction d'uranium, UraMin.

Selon les conclusions du rapport d'enquête visant le couple, révélées par le Canard enchaîné, «les recherches préliminaires menées sur Olivier Fric n'ont pas permis» de démontrer qu'il avait «pu bénéficier de manière illégitime du rachat d'UraMin par Areva».

Après la plainte d'Anne Lauvergeon et d'Olivier Fric, le parquet de Paris avait ouvert le 21 décembre une enquête préliminaire pour «complicité et recel de violation de secret professionnel» confiée à la BRDP.

Anne Lauvergeon et son mari s'appuient sur un pli anonyme déposé le 12 décembre à leur domicile faisant état d'une enquête menée par Alps Service, une société suisse, a-t-on appris de source proche de l'enquête.