Les faits-divers frappent aussi le jour de Noël

SOCIETE Quand Noël rime avec criminel...

Corentin Chauvel

— 

Des policiers devant le domicile où ont été retrouvés plusieurs personnes mortes le jour de Noël, à Grapevine (Texas).
Des policiers devant le domicile où ont été retrouvés plusieurs personnes mortes le jour de Noël, à Grapevine (Texas). — D.BYERS / REUTERS

Les fêtes de fin d’année ne sont malheureusement pas toujours signe de joie et de bonheur. On l'a encore constaté ce week-end, Noël rime parfois avec criminel et les faits-divers les plus sordides peuvent surgir. 20 Minutes passe en revue quelques récents événements venus ternir l’ambiance festive.

Une sanglante ouverture de cadeaux
Le pire massacre de la ville de Grapevine (Texas) s’est déroulé dimanche. Les corps de sept personnes tuées par balles, entourés de cadeaux de Noël déballés, ont été découverts par la police. Les forces de l'ordre ont indiqué que les corps étaient ceux de quatre femmes et de trois hommes, âgés de 15 à une soixantaine d’années. La personne à l'origine des coups de feu, déguisée en père Noël, fait partie des tués, mais le mobile n’a pas encore été déterminé.

Un sapin incendiaire
L’embrasement d’un sapin de Noël a provoqué la mort d’un homme de 50 ans dimanche à Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône). L’épouse de la victime a, elle, été grièvement intoxiquée dans l’accident qui aurait été provoqué par une guirlande lumineuse défectueuse.

Trafic de drogue et double meurtre 
C’est le soir de Noël 2009 qu’un assassin a choisi de tuer deux hommes à l’arme blanche et par balles à Tours-sur-Marne (Marne). Les deux victimes, âgées de 28 et 29 ans, auraient fait les frais d'un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue.

Débauché à l’âge de 4 ans
Toujours en 2009, mais beaucoup moins sanglant, un petit garçon de 4 ans a été retrouvé par sa mère dans les rues de Chattanooga (Tennessee) alors qu’il buvait une canette de bière vêtu d’une robe de petite fille volée sous le sapin des voisins. Le jeune débauché a expliqué qu’il voulait simplement rejoindre son père en prison.

L’attentat presque parfait
Noël 2009 a été décidément marqué par le sceau du drame ou presque, puisque c’est ce jour-là que le jeune Umar Faruk Abdulmutullab a voulu faire sauter le vol 253 entre Amsterdam et Détroit à l’aide d’explosifs cachés dans son slip. Mais grâce à l’intervention de passagers, l’incident n’entraînera, finalement, qu’une petite explosion et un début d’incendie.