Disparition d'Enzo: «Une forte inquétude sur une probable chute dans une rivière»

ENQUÊTE e petit garçon, âgé de 2 ans, a disparu depuis jeudi en Haute-Marne...

B.D. et J.M.

— 

Photo fournie par la gendarmerie de Enzo, 2 ans, disparu le 22 décembre en Haute-Marne.
Photo fournie par la gendarmerie de Enzo, 2 ans, disparu le 22 décembre en Haute-Marne. — AFP

Enzo, un petit garçon âgé de 2 ans et demi a disparu depuis jeudi en fin de journée à Harréville-les-Chanteurs, petit village de 300 habitants de la Haute-Marne, a indiqué à 20 Minutes le tribunal de grande instance (TGI) de Chaumont, confirmant une information de France 3 Champagne-Ardenne. Un important dispositif de recherche était en place ce vendredi pour tenter de le retrouver.

Après les premières recherches, il y a «une forte inquiétude sur une probable chute dans une rivière», a indiqué François Prélot, le procureur de la République de Chaumont, cité par I>Télé. Selon lui, «chaque heure qui passe augmente l'inquiétude et dans l'hypothèse d'une chute dans la rivière, les chances s'amenuisent vite» malgré les recherches d'une centaine de gendarmes départementaux aidés par des volontaires et renforcés par un hélicoptère à caméra thermique, une équipe cynophile, des plongeurs et des sapeurs-pompiers.

«La rivière qui est en crue a un fort courant»

«Un chien a marqué la piste de l'enfant en bordure de la Meuse à proximité d'un pont dans le village et les plongeurs explorent depuis le début d'après-midi les eaux de fond en comble, pour le moment sans résultat», a indiqué à l'AFP le capitaine Nicolas Weimer, l'officier communication de la région de gendarmerie de Champagne-Ardenne. «A cet endroit, la Meuse a une profondeur de 2,5 à 3 mètres et la rivière qui est en crue a un fort courant», a précisé de son côté le secouriste.

«L'enfant, prénommé Enzo, a échappé à la vigilance de sa mère en fin d'après-midi et l'alerte a été donnée vers 18h», a expliqué le procureur à l'AFP. Le garçonnet a disparu aux alentours d'un dépôt-vente où travaille sa mère, précise France 3. «L'enfant avait l'habitude de circuler entre le magasin géré par sa mère et le garage de son grand-père situé juste à côté», a-t-il précisé. Selon le parquet, l'enquête confiée à la section de recherche (SR) de la gendarmerie de Reims n'exclut pour le moment aucune piste, accidentelle ou criminelle.

Important dispositif de recherches

Alertée vers 18h jeudi soir, la gendarmerie de Chaumont a mis en place dans la ville un important dispositif de recherches. Le procureur de Chaumont, qui a tenu une conférence de presse ce vendredi matin, a indiqué qu'il comprenait 150 gendarmes, une équipe cynophile, et un hélicoptère équipé d'une caméra thermique. Le périmètre des recherches, qui se poursuivront toute la nuit, a été élargi jusqu'à 5 kilomètres autour du magasin.

Des recherches ont également été entreprises par les sapeurs-pompiers le long de la Meuse, à une centaine de mètres du lieu de disparition, indique le site de la télévision régionale. Aucune piste n'est priviilégiée pour le moment, et un appel à témoin pourrait être lancé. La disparition d'Enzo est ene ffet jugée inquiétante. Le jour de sa disparition, le petit garçon aux cheveux châtain et qui mesure environ un mètre, portait une doudoune bleue marine, une écharpe rouge, des bottes noires et rouges aux couleurs du dessin animé Cars, un pantalon de jogging gris.