Elle survit à une chute de 50 mètres depuis la falaise d'Etretat

Nicolas Bégasse

— 

Une femme de 27 ans a survécu à une chute de 50 mètres depuis la falaise d’Etretat (Seine-Maritime), mercredi matin, indique le site de Paris-Normandie.

D’après les premiers éléments de l’enquête cités par le quotidien régional, il s’agirait d’une tentative de suicide, la jeune Havraise ayant laissé sa voiture et une lampe torche en haut de la falaise. Pour les pompiers qui l’ont secourue, sa survie tient du miracle: «Lorsqu'on reçoit ce genre d'alerte, on s'attend au pire. Car en général, une chute de la falaise de 60mètres, ça ne pardonne pas!», estime ainsi le capitaine Sylvère Perrot, cité par Paris-Normandie.

Intervention des spécialistes du Grimp

Un hélicoptère et les spécialistes du Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (Grimp) ont été nécessaires pour secourir la jeune femme, blessée mais consciente, bloquée au fond d’une faille de la falaise après avoir dévalé les rochers sur une cinquantaine de mètres. Une demi-heure après avoir appris l’incident, les secouristes rejoignent la Havraise et lui prodiguent les premiers secours.  Mais ce n’est que deux heures plus tard qu’ils parviendront à la dégager de la faille dans laquelle elle était coincée.

La victime a été transportée par hélicoptère à l’hôpital. Selon les premières constatations, son pronostic vital ne serait pas engagé, mais elle souffrirait d’un traumatisme crânien. Un gendarme, cité par Paris-Normandie, se montre plus pessimiste: «Les séquelles peuvent être lourdes. Avec ce genre de chute, les fractures sont multiples, les traumatismes aussi…».