Aéroports: 100% des vols sont assurés

TRANSPORTS Les perturbations sont moindres, au sixième jour de grève des agents de sûreté...

Julien Ménielle

— 

Des passagers patientent dans un terminal pendant la grève des agents de sûreté à l'aéroport Lyon - Saint-Exupéry, le 17 décembre 2011.
Des passagers patientent dans un terminal pendant la grève des agents de sûreté à l'aéroport Lyon - Saint-Exupéry, le 17 décembre 2011. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Le mouvement continue mais la situation s’améliore dans les aéroports. Au sixième jour de la grève des agents de sûreté, les perturbations continuent d’aller decrescendo, alors que le gouvernement a indiqué qu’il enverrait les forces de l’ordre remplacer les grévistes si les négociations de ce mercredi échouaient à nouveau.

«Les négociations vont continuer ce matin. Mais si cette grève continuait, il est évident que le gouvernement prendra ses responsabilités pour que le trafic puisse s'écouler normalement», a prévenu le ministre chargé des Transports Thierry Mariani. Une réquisition possible en cas de situation de crise, ce qui ne semble pas être le cas.

En attendant la loi

Les aéroports de Paris indiquent sur Twitter que 100% des vols sont assurés, avec des retards au terminal 2 de Roissy et une attente moyenne au contrôle de vingt minutes, tandis qu’à Orly la situation est décrite comme «normale». Du côté de Nice, les agents de sûreté auraient pris normalement leur service malgré le préavis déposé mardi.

Même constat du côté de l’aéroport St-Exupéry à Lyon, qui a annoncé que tous les vols devaient être assurés. Les 400 policiers et gendarmes qui se tiennent prêts à se substituer aux grévistes pourraient ne pas être sollicités. Ce qui n’empêchera pas les députés d’examiner le 24 janvier prochain une proposition de loi visant à soumettre les grévistes du domaine aérien aux mêmes contraintes que leurs collègues du secteur ferroviaire.