Les Français plébiscitent l'interdiction du voile, des prières de rue et du Bisphénol

SOCIÉTÉ après une enquête de l'institut Médiascopie...

© 2011 AFP

— 

L'entrée en vigueur de la prohibition du port du voile intégral, l'interdiction des prières dans la rue et celle du Bisphénol sont trois des mesures prises en 2011 les plus applaudies par les Français, très sévères par contre sur la hausse du chômage et les hausses de prix, selon une enquête de l'institut Médiascopie.
L'entrée en vigueur de la prohibition du port du voile intégral, l'interdiction des prières dans la rue et celle du Bisphénol sont trois des mesures prises en 2011 les plus applaudies par les Français, très sévères par contre sur la hausse du chômage et les hausses de prix, selon une enquête de l'institut Médiascopie. — Michel Gangne afp.com

L'entrée en vigueur de la prohibition du port du voile intégral, l'interdiction des prières dans la rue et celle du Bisphénol sont trois des mesures prises en 2011 les plus applaudies par les Français, très sévères par contre sur la hausse du chômage et les hausses de prix, selon une enquête de l'institut Médiascopie.

Sur une échelle de 1 à 10, les Français, appelés à se prononcer sur les événements de l'année 2011, accordent en moyenne la note de 7,7 à l'instauration d'une taxe sur les hauts revenus, 7,5 à la hausse du Smic, 7,1 à l'entrée en vigueur de la loi interdisant le port du voile intégral et à l'interdiction du Bisphénol A dans les contenants alimentaires, 6,7 à la prime aux salariés des entreprises ayant augmenté leurs dividendes, 6,4 à l'interdiction des prières dans les rues.

La libération de Ghesquière et Taponier plébiscitée

Au plan français, les personnes interrogées saluent aussi la mise en examen de Jacques Servier dans l'affaire du Mediator (6,6), celle de «proches de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Karachi» (6), le débat sur la fraude sociale (5,7) et la suppression du bouclier fiscal (5,6).

Parmi les nouvelles les plus positives, les Français retiennent la libération des otages français en Afghanistan Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier (7,7) ou la première greffe mondiale d'une bronche artificielle en France (7,9).

Au niveau international, la démission de Silvio Berlusconi (7,3) a été la nouvelle la plus appréciée, avant même la mort d'Oussama ben Laden (7) et la chute de dirigeants arabes. En bas de l'échelle figure la victoire des islamistes aux législatives au Maroc.

Hausse du gaz et de l'électricité stigmatisées

En France, sont particulièrement stigmatisées (entre 1,5 et 1,7) les hausses des prix du gaz, de l'électricité, de l'essence, celle du chômage ou l'augmentation de la taxe sur les mutuelles de santé.

Les évènements concernant les responsables politiques français n'obtiennent des notes qu'entre 3 et 5: 3,4 pour le discours de Toulon 2 du président Sarkozy, 4,9 pour la victoire de François Hollande à la primaire socialiste, 3,9 pour la percée de Marine Le Pen dans les sondages.

Toutefois, interrogés sur le point de savoir si ces événements auront des prolongements en 2012, cette percée de Marine Le Pen est créditée de 6,4 (5,6 pour la victoire de Hollande).

Pour l'année prochaine, c'est «la crise économique et financière en Europe» qui est promise à plus d'avenir (7,6).

Commentant ce sondage, Le sociologue Denis Muzet, président de Médiascopie, parle pêle-mêle d'«une crise de la représentation qui atteint des sommets», de «pulsions populistes» avec des tentations de «chasse aux islamistes».

(Sondage réalisé en ligne pour Le Monde et France Inter du 2 au 9 décembre auprès d'un échantillon représentatif de 800 personnes, selon la méthode des quotas).