Paris Hilton et son téléphone sur une terrasse.
Paris Hilton et son téléphone sur une terrasse. — WENN / SIPA

INSOLITE

Se faire attribuer le numéro d'une célébrité: aubaine ou galère?

Alors qu'un Américain a réussi à se faire inviter aux soirées de la crème hollywoodienne, certains Français sont excédés par les appels incessants...

Célèbre du jour au lendemain, juste en changeant de numéro de téléphone. C’est ce qui est arrivé à Bob Gray, un Américain de Cleveland, lorsqu’il a déménagé pour la Californie l’an dernier. Bob Gray a demandé un nouveau numéro de portable à son opérateur, et s’est vu attribuer l’ancien numéro de Nick Swardson, un acteur célèbre aux Etats-Unis pour avoir joué dans des chefs-d’œuvre du 7ème Art comme Quand Chuck rencontre Larry, Click - Télécommandez votre vie ou encore Rien que pour vos cheveux, et ami d’Adam Sandler.

Swardson a de nombreux amis parmi la crème de la crème hollywoodienne. Bob Gray se retrouve submergé d’appels, de messages, et d’invitations. Il reçoit même un texto de Paris Hilton l’invitant à sa soirée d’anniversaire. Ni une, ni deux, il décide de saisir l’occasion. Il renvoie un texo demandant à l’héritière de mettre son nom sur la liste, embarque sa copine dans son minivan rouillé et se présente à la soirée en jeans et baskets, alors que tous les invités sont en tenue de soirée.

Quand l’expérience tourne au cauchemar

Bob Gray exploite l’aubaine pendant trois mois, mais un soir, Swardson le contacte. «Alors, qu’est-ce que ça fait de vivre ma vie?», lui demande le comédien. Les deux hommes discutent pendant quelques minutes, puis Swardson lui donne le numéro de son bureau pour que Gray lui fasse passer les messages professionnels importants.

Cependant, l’aventure peut aussi être un peu moins agréable. Contactée par 20 Minutes, la jeune femme qui a récupéré le numéro de portable de l’ancienne secrétaire d’Etat Rama Yade s’est ainsi montrée excédée. A peine le mot «journaliste» prononcé, elle abrège sèchement la conversation: «Je vous interromps tout de suite, ce n’est pas le numéro de Rama Yade», et refuse d’en dire plus sur sa désagréable expérience.

«Je recevais des appels à toute heure»

De son côté, le détenteur de l’ancien numéro de Philippe de Villiers indique à 20 Minutes qu’il ne subit «pas vraiment d’inconvénients» après cette réaffectation. Enfin, Michel, 55 ans, qui a lui aussi vécu le même type d’expérience il y a plusieurs années, l’a plutôt pris avec le sourire. «J’ai récupéré le numéro de portable de Djibril Cissé. Apparemment, son numéro avait été réaffecté lorsqu’il a quitté la France pour jouer à Liverpool», raconte-t-il à 20 Minutes.

«Au début, c’était sympa. Il y avait des journalistes, mais aussi des femmes qui m’appelaient. Je suppose que c’étaient ses amies, des connaissances à qui il n’avait pas pris le temps de transmettre son nouveau numéro.» Michel prenait alors la peine de répondre, et d’indiquer que ce n’était plus le bon numéro. Mais l’expérience rigolote et insolite a vite tourné au désagrément.

«Je recevais des appels à toute heure. Le matin, dans la journée, n’importe quand, même la nuit! Au travail, cela allait encore, mais les appels la nuit, c’était plus embêtant.» Heureusement, les appels se sont arrêtés au bout de quelques mois, sans que Michel ait eu besoin d’appeler son opérateur pour changer de numéro. Contactés à ce sujet, les opérateurs de téléphonie mobile n'ont pas encore répondu à nos questions.

>> Et vous, avez-vous déjà rencontré ce problème? Envoyez-nous vos témoignages à reporter-mobile@20minutes.fr, ou dans les commentaires ci-dessous…