Enseignants: La carte des suppressions de postes rallume le feu

EDUCATION Comme annoncé, 14.000 postes vont disparaître...

Delphine Bancaud

— 

Une confirmation qui remue le couteau dans la plaie. Le ministère de l'Education nationale a dévoilé aux syndicats, vendredi, la répartition par académie des suppressions de postes à la rentrée 2012.

Comme prévu, 14.000 postes disparaîtront bien l'an prochain. Au final, 5.700 sont supprimés dans les écoles primaires publiques, 6.550 dans les collèges et lycées publics, 400 postes de personnels administratifs et 1.350 postes dans l'enseignement privé.

C'est l'académie de Lille qui paiera le plus lourd tribut puisqu'elle devra rendre 988 postes d'enseignants au total: 399 dans le primaire et 589 dans le secondaire. «Le ministère s'acharne contre l'école primaire, alors même que l'OCDE pointe la faiblesse du taux d'encadrement du premier degré», s'est insurgé le SNUipp-FSU, principal syndicat du premier degré, dans un communiqué. Une colère unanime chez les autres centrales.