La France balayée par la tempête Joachim

INTEMPERIES Pas de victime, mais des dégâts et des perturbations...

lucie romano

— 

La région Bretagne a annoncé hier qu'elle déposait plainte après l'échouement du cargo maltais TK Bremen,vendredi sur une plage classée du Morbihan.
La région Bretagne a annoncé hier qu'elle déposait plainte après l'échouement du cargo maltais TK Bremen,vendredi sur une plage classée du Morbihan. — F. ELSNER / 20 MINUTES

De quarante-neuf vendredi, ils ne sont plus que deux départements encore placés en vigilance orange par Météo France pour des risques de crues (la Meuse et les Ardennes). L'épisode de la tempête Joachim qui a frappé la France d'ouest en est, dans la nuit de jeudi à vendredi, est terminé.

Des dégâts importants

Joachim n'a pas fait de victime, mais les dégâts sont importants : arbres arrachés, toitures envolées et pannes d'électricité. Au plus fort de la tempête, vendredi matin, 700 000 foyers ont dû s'éclairer à la bougie. Hier soir, il n'en restait que quelques centaines, mais la situation devait revenir à la normale aux alentours de 22 h, selon Yvan Saillard, le directeur de la communication d'Electricité réseau distribution de France (ERDF) Ouest. Les transports ont aussi été perturbés, en plein week-end de départs en vacances. Le trafic SNCF a été interrompu ou fortement ralenti vendredi matin en Bretagne, dans les Pays de la Loire et dans la région Centre. Des vols ont été supprimés dans plusieurs aéroports de l'ouest du pays.

Un cargo s'échoue

Un cargo battant pavillon maltais, le TK Bremen, s'est échoué sur une plage classée d'Erdeven (Morbihan). Une partie des 190 tonnes de fioul et des 30 tonnes de gazole qu'il transportait s'est déversée en mer. Une pollution « limitée toutefois car le bateau n'a pas cassé en mer et qu'il s'agit de fioul léger, moins visqueux que le fioul lourd », précisait hier Marc Gander, le porte-parole de la préfecture maritime de Brest. Les opérations de pompage se poursuivent ce matin. Une enquête a été ouverte par le parquet de Brest pour « comprendre pourquoi ce bateau a quitté le port de Lorient », contrairement aux autres. Le président de la région Bretagne, le socialiste Jean-Yves Le Drian, a annoncé hier qu'il portera plainte au titre du préjudice écologique et de l'atteinte à l'image.