Carlos condamné à la perpétuité

Reuters
— 
Le terroriste Carlos, lors son procès à Paris, le 13 décembre 2011.
Le terroriste Carlos, lors son procès à Paris, le 13 décembre 2011. — AFP PHOTO BENOIT PEYRUCQ

Un verdict conforme aux réquisitions. L'ancien ennemi public Ilich Ramirez Sanchez, dit Carlos, a été condamné jeudi en France à la réclusion à perpétuité pour quatre attentats qui avaient fait onze morts et près de 200 blessés en 1982 et 1983.

Après un mois et demi de procès et quatre heures de délibéré, la cour d'assises spéciale de Paris a de plus assorti cette condamnation d'une période de sûreté incompressible de 18 ans, soit le maximum prévu par la loi pour des faits de cette époque. Carlos va faire appel, a annoncé son avocat.

2e condamnation

Le Vénézuélien de 62 ans est détenu depuis 1994 en France, où il purge une première condamnation à perpétuité prononcée en 1997 pour le meurtre de deux policiers en 1975. Cette nouvelle perpétuité pourrait retarder l'échéance pour une première demande de libération conditionnelle, jusqu'ici fixée à 2012.

Ce procès concernait des attentats à la bombe le 29 mars 1982 contre le train Capitole Paris-Toulouse (5 morts, 77 blessés), le 22 avril 1982 rue Marbeuf à Paris devant le siège du journal El Watan (un mort, 63 blessés) et le 31 décembre 1983 dans le TGV près de Tain-l'Hermitage et à la gare Saint-Charles de Marseille (5 morts et 50 blessés au total).