La famille d'un Français enlevé au Mali en novembre porte plainte à Paris

A.-L.B. avec AFP

— 

La famille de Philippe Verdon, un des deux Français enlevés fin novembre à Hombori, dans le nord-est du Mali, a porté plainte à Paris pour enlèvement et séquestration, a annoncé ce mardi son avocat Me Alexandre Varaut.

Les Français Philippe Verdon et Serge Lazarevic, présentés un temps comme un ingénieur et un technicien travaillant pour une cimenterie locale, ont été enlevés dans la nuit du 23 au 24 novembre dans un hôtel d'Hombori, dans le nord du pays.

Enlèvement par Aqmi

Aqmi a revendiqué début décembre leur enlèvement, ainsi que celui de trois autres étrangers - un Néerlandais, un Suédois et un Sud-Africain - en novembre au Mali. Le groupe islamiste affirme que les deux Français sont des espions.

Ce mardi, Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a diffusésur un site Internet islamiste les photos de cinq otages européens, dont deux Français, enlevés au Mali en novembre. Vendredi déjà, des photos avaient été envoyées à l'Agence Nouakchott information (ANI, agence de presse en ligne mauritanienne), ainsi qu'au bureau de l'AFP à Rabat.

Sur les deux photographies diffusées sur Internet, les otages semblent en bonne santé et apparaissent entourés d'hommes en armes au visage masqué.