Les patrons de TPE traversent la crise économique non sans mettre leur santé en jeu. 
Les patrons de TPE traversent la crise économique non sans mettre leur santé en jeu.  — OJO IMAGES/REX FEATURES/SIPA

EMPLOI

La santé mentale au travail se dégrade

Un rapport de l'OCDE révèle une augmentation des troubles mentaux chez les employés...

Un employé sur cinq dans les pays de l'OCDE souffre de problèmes psychologiques, ce qui affecte la productivité, dit l'Organisation pour la coopération et le développement économiques dans un rapport publié lundi. Parmi les pathologies fréquemment recensées, la dépression et l’anxiété. Malgré l’existence de soins, nombre d’entre eux peinent à s’en sortir.

Les personnes atteintes de problèmes psychologiques le sont la plupart du temps du fait de leur travail, et près de la moitié des demandes d'indemnisation pour incapacité sont liées à ces problèmes. Le rapport révèle que «30% à 50% des nouvelles demandes de pension d’invalidité dans les pays de l’OCDE sont désormais motivées par une mauvaise santé mentale».

Or, la mauvaise santé mentale des employés a un coût. Selon l’OCDE, il se situerait entre 3 et 4% du produit intérieur brut (PIB) de l’Union européenne.

Vers de nouveaux modèles ?

Les gouvernements doivent trouver de nouveaux moyens de résoudre ce problème car les facteurs de ces maladies, comme le stress au travail, vont probablement se multiplier, ajoute l'OCDE. «L'insécurité croissante au travail et la pression sur le lieu de travail pourraient provoquer une augmentation des problèmes de santé mentale dans les années à venir», peut-on lire dans le rapport.

«La part de travailleurs exposés au stress lié au travail, ou au surmenage, a augmenté dans toute l'OCDE au cours de la décennie passée. Et, dans le climat économique actuel, de plus en plus de gens s'inquiètent pour leur poste.»

L'OCDE recommande d'améliorer les conditions de travail, de mettre en place une surveillance systématique des congés maladie, d'aider les employeurs à réduire les conflits au travail et d'éviter les licenciements provoqués par des problèmes psychologiques.

Et vous, vous reconnaissez-vous dans cette étude? Avez-vous l’impression que les conditions de stress au travail se sont dégradées? Partagez votre expérience dans les commentaires ou envoyez un mail à reporter-mobile@20minutes.fr