Disneyland Paris: Un enfant en réanimation après être monté dans «la tour de la terreur»

DRAME Un jeune argentin de 12 ans a fait un malaise après cette attraction, depuis il est paralysé...

Julien Ménielle et Corentin Chauvel

— 

Le parc d'attractions Walt Disney Studios de Marne-la-Vallée.
Le parc d'attractions Walt Disney Studios de Marne-la-Vallée. — YAGHOBZADEH RAFAEL/SIPA

Bautista Riera est paralysé de la tête aux pieds. Ce jeune Argentin de 12 ans est hospitalisé en réanimation à l’hôpital pour enfants Necker à Paris depuis le 23 novembre dernier. Ce jour-là, Bautista s’est rendu avec son père à Disneyland Paris et s’est senti mal après être monté dans la «tour de la terreur». Son état s’est ensuite rapidement aggravé, et le jeune garçon se trouve sous assistance respiratoire.

«L’enfant pouvait marcher»

«Quand il a été accompagné au centre de soins, l’enfant pouvait marcher», a indiqué à 20 Minutes un porte-parole du parc, qui précise que l’enfant a fait 3 attractions du Walt Disney Studio avant de se sentir mal. Mais c’est bien après un passage dans la «tour de la terreur» que l’enfant a ressenti les premiers troubles, poussant son père médecin à le faire emmener à l’infirmerie.

Cette attraction se présente sous la forme d’un ascenseur qui monte et descend avec de brusques accélération et décélérations. Les examens pratiqués à l’hôpital ont montré une forte contusion de la moelle épinière, selon Libération. Après les premiers signes de paralysie des membres relevés en neurologie, l’état de Bautista s’est dégradé. Après un arrêt respiratoire, le jeune garçon a été transféré en réanimation et placé sous respirateur artificiel.

«Bautista est un garçon très sain, en très bonne santé»

«Les parcs d'attractions peuvent ne pas être anodins», commente un médecin de Necker dans Libération, sans pour autant imputer formellement l’accident au manège. «Bautista est un garçon très sain, en très bonne santé, il joue au rugby, au basket, et pratique même un sport de combat», raconte toutefois son oncle.

Le porte-parole du Parc d’attractions précise avoir appris l’incident par les médias, et affirme que la direction n’a plus de nouvelles du jeune garçon depuis le soir de l’accident. Un représentant s’était alors rendu à l’hôpital afin de proposer une aide logistique à la famille de Bautista. Proposition refusée par son père, qui a répondu qu’il «prenait le relais».