Les cendres du général Bigeard transférées aux Invalides

ARMÉE éros de la Résistance, il a eu une position controversée sur la pratique de la torture en Algérie...

E.O.
— 
Le général Marcel Bigeard est mort le 18 juin 2010.
Le général Marcel Bigeard est mort le 18 juin 2010. — ROULLET CHARLES/SIPA

Un personnage controversé au Panthéon militaire. Le ministère de la Défense a annoncé jeudi que les cendres du général Marcel Bigeard seront transférées à l’Hôtel des Invalides, à Paris, où reposent plusieurs héros de guerre.

Le général Bigeard est mort le 18 juin 2010, à l’âge de 94 ans. Héros de la Résistance, combattant dont le nom est associé à la bataille de Diên Bien Phu, lors de la guerre d’Indochine, il a aussi participé à la guerre d’Algérie. Et s’il s’est toujours défendu d’avoir pratiqué, à titre personnel, la torture, il avait indiqué en 2000 qu’il s’agissait «d’un mal nécessaire».

Le général, l'un des officiers généraux les plus décorés de l'armée, s’était également engagé en politique, et avait été député UDF (centre) de Meurthe-et-Moselle de 1978 à 1988.

Marcel Bigeard souhaitait que ses cendres soient dispersées au-dessus de Diên Bien Phu, pour «rejoindre ses camarades tombés au combat», mais les autorités vietnamiennes n’ont pas donné leur accord. La date du transfert de ses cendres aux Invalides est encore inconnue.