Chevènement accroché à son logement social

— 

Le logement de Jean-Pierre Chevènement, candidat à la présidentielle 2012, fait des vagues. « Malgré les demandes répétées de la Ville de Paris, Jean-Pierre Chevènement refuse de quitter le logement social qu'il occupe depuis 1983, rue Descartes, dans le Ve arrondissement de la capitale, à deux pas du Panthéon. Quelque 120 m2 de surface pour un loyer de 1 519 €, soit moins de la moitié du prix du marché », a écrit hier lefigaro.fr. « Chevènement le soutient mordicus : il ne commet rien d'illégal en occupant un logement social », poursuit le quotidien. « Ce n'est pas une question de légalité, c'est une question de justice sociale », a indiqué à lexpress.fr Pierre Aidenbaum, le président de la Régie immobilière de la Ville de Paris et maire PS du 3e. « Le maire socialiste note qu'avec son indemnité parlementaire de 5 700 € et sa retraite d'ancien ministre, Chevènement, assujetti à l'impôt sur la fortune, selon ses opposants belfortains, a largement les moyens de se loger ailleurs dans Paris », ajoute lefigaro.fr.