Carlton de Lille: Les SMS douteux de DSK qui intéressent la police

ENQUÊTE abrice Paszkowski aurait correspondu pendant trois mois avec l'ancien patron du FMI...

N.Bg.

— 

Dominique Strauss-Kahn au 20H de TF1, le 18 septembre 2011.
Dominique Strauss-Kahn au 20H de TF1, le 18 septembre 2011. — F.GUILLOT/AP/SIPA

Le chef d’entreprise Fabrice Paszkowski, mis en examen pour proxénétisme dans l’affaire du Carlton de Lille, continue ses révélations aux enquêteurs, selon Le Point. D’après un PV d’audition, il aurait expliqué aux policiers avoir correspondu pendant trois mois avec Dominique Strauss-Kahn par SMS.

Leurs conversations auraient essentiellement tourné autour de «rendez-vous galants», selon l’hebdomadaire, qui cite un extrait d’échange entre les deux hommes: «Tu viens accompagné à Washington?», interroge DSK dans son SMS, ajoutant: «Je la connais?».

La moitié des SMS connus

La teneur des conversations entre l’ancien patron du FMI et le chef d’entreprise lensois n’est que partiellement connue des enquêteurs. Seuls les textos envoyés par DSK ont pu être consultés, Fabrice Paszkowski ayant réinitialisé la puce d’un de ses téléphones portables lors de l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York en mai dernier, selon Le Point.

L’hebdomadaire précise que la carte SIM du téléphone est actuellement entre les mains des policiers sur réquisition judiciaire, qui tentent de la faire parler malgré sa réinitialisation.