Océane a été retrouvée morte le 6 novembre 2011 à Bellegarde, dans le Gard.
Océane a été retrouvée morte le 6 novembre 2011 à Bellegarde, dans le Gard. — PASCAL GUYOT / AFP

FAITS -DIVERS

Meurtre d'Océane: Une marche blanche prévue mercredi

La garde à vue du suspect à été prolongée...

L'enquête se poursuit sur le meurtre d’Océane, 8 ans, qui a été tuée à l’arme blanche à Bellegarde, dans le Gard. Lundi, l’autopsie a révélé que la fillette avait été asphyxiée, poignardée et victime d’attouchements sexuels. La garde à vue d’un homme de 73 ans, interpellé dimanche soir soit quelques heures après la découverte du corps, a été prolongée de 24 heures lundi. Le septuagénaire est connu de la justice pour «des faits d’agressions à caractère sexuel», a précisé le procureur de la République de Nîmes, Robert Gelli, lors d’une conférence de presse.

>> Le point sur l'enquête par ici

Ce septuagénaire vivrait seul, «pas très loin du domicile des parents», a précisé le procureur. Selon Reuters, il vivrait effectivement dans la même rue que les parents de la fillette. Pour l’heure, l’homme a assuré être resté chez lui le soir du meurtre pour regarder la télévision et nie toute responsabilité dans la disparition de la fillette.

«A ce stade de l’enquête, il n’y a aucun élément objectif qui permette de dire que l’homme en garde à vue a une responsabilité dans cette affaire», a indiqué Robert Gelli. Condamné à six ans de prison en 1999, pour agressions sexuelles sur mineurs, l’homme serait sorti en septembre 2003, avec obligation de suivi socio-judiciaire de trois ans. «Un suivi, avec des visites régulières des médecins coordonnateurs, du psychiatre et du chargé d’insertion et de probation, qui s’est déroulé sans le moindre incident», a indiqué le procureur. Depuis septembre 2006, il n’était soumis à aucune mesure «car les sanctions étaient terminées».

Aucun aveu pour l’instant

Les perquisitions effectuées au domicile du septuagénaire et dans son véhicule n’ont rien donné. Les enquêteurs attendent désormais les résultats des prélèvements qui ont été réalisés sur le lieu de découverte du corps. La piste de ce voisin n’est toutefois pas la seule suivie par les gendarmes en charge de l’enquête, selon le procureur de Nantes.

D’après les premières constations, Océane aurait trouvé la mort peu après sa disparition, samedi, aux alentours de 19h, selon Reuters. D’après le procureur, son corps aurait été déposé à l’endroit de la découverte car il ne portait ni traces de boue ni salissures, alors que de fortes pluies se sont abattues dans la région. Une marche blanche en l'hommage de la fillette se tiendra mercredi à 14h30 dans son village de Bellegarde.