Chute d'ascenseur à Paris: Les jours du petit garçon ne sont plus en danger

20minutes.fr avec agences

— 

Le pronostic vital du garçon de 7 ans grièvement blessé, avec sa mère et sa soeur de 4 ans, lors d'une chute de cabine d'ascenseur dans un immeuble du XIe arrondissement de Paris n'était plus engagé jeudi soir, selon des sources concordantes.

Selon le lieutenant-colonel Grosjean, l'appareil a chuté sur six niveaux, du 4e étage jusqu'au 2e sous-sol de cet immeuble qui appartient au parc HLM de Paris. Joint par l'AFP dans l'après-midi, le président du conseil d'administration de Paris Habitat (ex-OPHLM de la Ville de Paris), Jean-Yves Mano, a déclaré qu'une enquête avait été ouverte sur cet accident dans cet immeuble «sans problème datant de 1996». Selon Jean-Yves Mano, également adjoint PS au logement de Bertrand Delanoë, des travaux avaient été réalisés il y a un mois sur l'ascenseur de marque Schindler par l'entreprise Somatem, et le bureau Véritas avait vérifié l'appareil il y a une quinzaine de jours.

«On ne sait pas quand ça a décroché ni quand le parachute s'est déclenché. La cabine est sous scellé», explique-t-on à Paris-Habitat. Toutes les autres cabines de cette adresse vont être arrêtées pour être contrôlées, a ajouté Paris Habitat. Une cellule de soutien psychologique pour les habitants a été mise en place.