Des détenus très exposés au VIH

— 

L'Institut national de veille sanitaire (INVS) a publié, hier, un rapport alarmant sur le sida en prison. Selon cette étude, la transmission est notamment favorisée parce que le dispositif de prévention est « insuffisamment mis en œuvre ». « Les conditions de détention et l'interdiction de l'usage de drogues rendent les conditions de nettoyage du matériel d'injection plus qu'aléatoires », lit-on aussi dans ce rapport. Dans une prison sur deux, les détenus ne savent pas qu'ils peuvent bénéficier d'un traitement après avoir été exposés au VIH.