93 % des collégiens se sentent bien

— 

L'enquête a porté sur 18 000 élèves.
L'enquête a porté sur 18 000 élèves. — F. ELSNER / 20 MINUTES

Rangez vos préjugés dans les cartables : 93 % des collégiens affirment se sentir « bien » dans leur établissement tandis que 86 % s'y sentent en sécurité. C'est ce qui ressort d'une enquête de victimation – la première du genre au collège – réalisée par le ministère de l'Education nationale dans près de 300 établissements auprès de 18 000 élèves.
Tout n'est pas rose pour autant sous les préaux. Ainsi, un collégien sur dix se dit victime de harcèlement, « sévère » pour 6 % d'entre eux et « modéré » pour 4 %. Ces « têtes de Turcs » sont cibles de moqueries, d'injures et sont mis à l'écart par leurs camarades. Dans 29 % des cas, il s'agit de bons éléments « qui répondent aux attentes magistrales » de leurs professeurs. Mais qui en paient le prix. Extrapolé à l'échelle nationale, cela signifie que pas loin de 200 000 élèves souffrent de cette violence. Par ailleurs, un collégien sur cinq affirme avoir déjà été frappé (2 % par arme) et plus d'un tiers dit avoir été victime de violence verbale ou de petits vols. Alexandre Sulzer